Après Cigoland, nous sommes allés nous balader

à la Montagne des Singes à Kintzheim.

C’est le domaine des macaques de Barbarie.

En pénétrant dans l’enceinte de la réserve,

nous, les visiteurs, devenons les témoins privilégiés

de cette société animale fascinante,

évoluant dans des conditions très proches de la vie sauvage.

01 

En effet, ici, les singes évoluent en toute liberté

dans une forêt de 24 hectares.

Ces conditions de vie optimales, proches de l’état sauvage,

leur permettent une grande liberté d’action.

Ils peuvent s’organiser en unités sociales et

développer toute la gamme de leurs comportements.  

02

Ils prennent dans nos mains le pop corn

qu'on nous donne à l'entrée.

03 

Le macaque de Barbarie est classé,

depuis 2008, espèce en danger par l’UICN, en raison

de la forte diminution des populations sauvages

(de plus de la moitié en 30 ans !).  

On estime actuellement les populations sauvages

à moins de  8000 individus.  

04 

Dans leurs pays d’origine, les macaques de Barbarie

vivent en groupes d’à peu près autant de mâles que de femelles.

Chaque groupe occupe un espace vital où il trouve nourriture,

eau ainsi que des arbres

où ils passent la nuit à l’abri des prédateurs.  

05 

Ils évoluent dans un climat tempéré

où ils sont habitués à des étés chauds et secs

et des hivers froids et enneigés.  

06 

C’est pourquoi ils peuvent vivre dehors toute l’année

à la Montagne des Singes.

Ils sont bien adaptés à ce type de climat :

en hiver, un pelage long les protège du froid.

Ils muent au printemps.

07

La Montagne des Singes contribue à la

sauvegarde de l’espèce en sensibilisant le public

à la protection du macaque de Barbarie et en

développant une action pédagogique

par l’intermédiaire de panneaux d’information,

mais surtout grâce aux explications données

par des guides spécialistes de cette espèce.

08 

Chez les macaques de Barbarie, au sommet de la hiérarchie

se trouve un mâle dominant,

généralement âgé de 10 à 15 ans.

09 

Il se maintient dans cette position plusieurs années

jusqu’à ce qu’un mâle plus jeune prenne sa place.

010

011

Les mâles sont nettement plus grands que les femelles

et pèsent en moyenne 17 kg.

Les femelles pèsent environ 13kg.  

012

Dans leurs pays d'origine, ils mangent plus de 200 plantes différentes.

Ils consomment également des insectes

tels que des sauterelles, des chenilles, des araignées

et même des scorpions.

013

A la Montagne des Singes, ils reçoivent tous les jours des fruits,

des légumes et des céréales. Ils trouvent en plus dans la forêt

de l’herbe, des bourgeons, des feuilles,

en automne des faines et des glands,

et quelques petits animaux comme des insectes par exemple.

014

Contrairement à la plupart des primates,

les mâles ont des contacts fréquents et

intenses avec les petits.

015

Ils les portent,

les gardent et les protègent dès leur naissance.

016

Par ailleurs, le bébé sert d’intermédiaire social

et permet d’établir des contacts amicaux entre les mâles.

017

018 

La Montagne des Singes maintient une précieuse réserve génétique

et renforce les populations sauvages

par des réintroductions de groupes entiers.

019 

Les singes dorment tout en haut des arbres

pour se protéger des prédateurs.

Il n’y en a pas dans le parc mais cette habitude ancestrale

se perpétue de génération en génération.

020 

De vastes zones sont réservées pour la tranquillité des singes.

Ils reçoivent une alimentation équilibrée.

Ils n’ont pas à craindre les prédateurs et

peuvent évoluer en toute liberté.  

021

Ce que nous aimons à la Montagne des Singes,

outre la beauté du site,

c’est le bien-être des animaux !

022

BON WEEK END !

https://www.montagnedessinges.com/decouvrir-le-parc/visite/