Nous n'étions encore jamais allés sur ces deux sites

de la Première Guerre mondiale.

Nous vous invitons à les découvrir avec nous.

Commençons avec le Monument Ossuaire de la Haute-Chevauchée.

Cet ossuaire de la Première Guerre mondiale 

est surmonté d'un monument commémoratif.

Il est situé sur le territoire de la commune de Lachalade,

dans le département de la Meuse, à l'ouest de Verdun.

01

Il est dédié à la mémoire des « Morts de l'Argonne ».

Il est surmonté d'une sculpture d'Edmond Henri Becker.

Elle représente la tête d'un soldat français coiffé d'un casque Adrian.

Les mains du soldat reposent sur une épée pointée vers le bas.

L'épée est apposée sur une croix latine en bas-relief sculptée sur la face avant.

Derrière le monument, se trouve un impressionnant entonnoir de mine.

02 

En bordure de cet entonnoir, 

une croix de la réconciliation a été érigée en 1973

à la mémoire de tous les morts des combats d’Argonne.

03

04

05

On doit le monument à la comtesse de Martimprey,

veuve du capitaine Jean de Martimprey disparu à la cote 285 le 13 juillet 1915.

06

Il a été inauguré le 30 juillet 1922 en présence de Raymond Poincaré.

L'entrée de l'ossuaire se trouve à l'arrière.

07

Il rassemble les restes d'environ 10 000 soldats inconnus.

08

Suivez-nous jusqu'à la Nécropole nationale de la Forestière

située à 2,5 kms de l'ossuaire de la Haute Chevauchée.

09

2 220 poilus de la Première Guerre mondiale reposent

dans ce cimetière au cœur de la forêt d'Argonne.

010

011

C'est le seul cimetière fleuri d'hortensias en France. 

012

Il est donc insolite et unique en France. Cest grâce à la comtesse de Martimprey

qui les a plantés après la guerre que l'on peut apprécier ce décor singulier.

013

On vous emmenera bientôt à la découverte d'un musée de plein air :

le musée du Ravin du Génie.

014 

A bientôt ...