La visite du musée commence par la salle « Moreau » du nom de la famille fondatrice

de la brasserie de Vézelise, devenue ensuite propriétaire de plusieurs brasseries lorraines

dont celle de Saint-Nicolas-de-Port.

1 

Dans cette salle, admirons les deux vitraux de Jacques Gruber...

2

3 

et un vitrail récent, œuvre de Sophie Guinzbourg.

5

6 

Au premier étage, nous avons découvert dans une vaste salle 

une belle exposition consacrée aux chopes de bière.

7

8

9

10

11

12 

Nous avons visité la tour de brassage.

13 

Une photo des escaliers qui permettent d'accéder

à un ancien local de stockage de malt dans lequel une malterie-brasserie

du 18ème siècle a été reconstituée.

14 

Cuves de trempe, aire de germination et touraille constituent

les éléments principaux de la partie malterie.

15

16 

Le brasseur du 18ème siècle est perçu comme un alchimiste :

il a la maîtrise de la levure, substance mystérieuse qui redonne la vie à un liquide plat.

17 

Nous voici dans la salle de brassage, vaste local largement éclairé de baies vitrées

et dont les trois grandes cuves en cuivre occupent la plus grande partie.

18

19 

On admirera la qualité des finition des ces vaisseaux,

créés en 1931 par Diebold, entreprise nancéienne qui deviendra Nordon,

un des leaders français dans la fabrication de matériel pour l’agroalimentaire.

20

21

22 

Dans la salle des machine, l’énorme compresseur à froid entraîné

par une roue de plus de quatre tonnes impressionne.

On comprend, en voyant ces machines, l’importance que revêtait le froid artificiel ;

à la fin du 19ème siècle, il a révolutionné la brasserie.

Il est ensuite longtemps resté un service de proximité

assuré par brasseurs qui distribuaient les pains de glace indispensables

au maintien du froid des glacières domestiques et celles des bistrots.

23

24 

Dans la salle dite des anciennes glacières

sont présentés des cuves de fermentations et tanks de garde,

du matériel de conditionnement de fûts ou de bouteilles

et une charrette de livraison du modèle couramment utilisé par les brasseurs jusqu’en 1939,

ainsi que quelques autres outils ou accessoires utiles à la fabrication,

au conditionnement ou au transport de la bière.

25 

La visite terminée, nous sommes passés au caveau du bâtiment administratif

pour une petite dégustation d’une bière spécialement brassée pour le Musée

et nous avons fait quelques emplettes à la boutique du Musée.

Si vous passez par Saint-Nicolas-de-Port, n'hésitez pas à pousser 

la porte du musée, nous avons apprécié cette belle visite d'1h30

avec un guide très sympathique !

http://www.passionbrasserie.com/wp/visite-du-musee/