Nous étions bien installés dans le train ...

Nous avons traversé le territoire des rennes ...

01 

nous avons jeté un coup d'oeil sur le renard polaire.

Il était enfin réveillé !

Dans l'article précédent, sur les photos, il faisait la sieste !

02

Le parcours sauvage de plus de 3 kms au cœur de 50 hectares

de nature préservée nous a emmenés dans les grands espaces.

03

Nous sommes allés au cœur

de la vaste réserve conservatoire

où se côtoient chevaux de Przewalski et bisons d’Europe.

Ces chevaux vivaient autrefois dans les steppes de l’Europe centrale

et jusqu’en Asie centrale. La Mongolie fut leur dernière patrie.

Ils ont été sauvés par les zoos. C’est en 1879 qu’un explorateur 

N. Przewalski les a découverts et leur a donné leur nom.

04 

Le bison d'Europe a été sauvé in extremis.

En 1924 il ne restait plus que 66 animaux dans certains parcs et zoos

lorsque la société pour la protection du bison fut créée.

Malheureusement le bison du Caucase avait déjà disparu. 

05 

Dans la nature, on ne le retrouve aujourd’hui

que dans la forêt de Bialowieza

en Pologne et dans le Caucase.

Le bison d’Europe a vécu en Lorraine jusqu’au XVIIIè siècle.

06 

La création de la nouvelle réserve s’inscrit

dans un programme européen d’élevage en faveur

de la réintroduction des naissances à l’état sauvage.

07

La vache écossaise est originaire des Highlands en Écosse.

Elle possède de longs poils qui la protègent efficacement du froid.

Du fait de son ancienneté, cette race a été utilisée

pour reconstituer l’aurochs,

l’ancêtre préhistorique des vaches domestiques.

08 

Animal emblématique des grands espaces,

l’élan est arrivé cette année au Parc.

C'est un ambassadeur supplémentaire de la faune européenne,

moteur essentiel des écosystèmes forestiers

que le Parc entend présenter et protéger.

09 

Appelé « élan » en France et « orignal » au Québec,

il est le plus grand cervidé

et l’un des plus grands herbivores européens. 

010 

Lors de cette expédition, nous avons aussi appris que 

la technique de pêche des pélicans est très originale :

Ils sont adeptes de la pêche collective.

011

De nombreux pélicans nagent côte à côte

et se rapprochent de la rive,

en refoulant les poissons qu’ils capturent

avec la poche de leur bec.

Cette dernière peut contenir jusqu’à 13 litres d’eau

et peut stocker jusqu’à 4 kg de poisson.

014

Il y a des hébergements au parc de Saint-Croix.

015

Y séjourner, quel plaisir !

016 

Contrairement à une idée répandue,

les grenouilles ne sont qu’une nourriture d’appoint pour les cigognes.

L’essentiel du régime alimentaire de la cigogne blanche est constitué

d’insectes et surtout de vers de terre, de mollusques,

viennent ensuite les poissons, et les rongeurs.

017

On pourrait passer des heures à observer les animaux

dans la grande plaine des cervidés.

018

L'automne est l'époque du brame du cerf.

019

Nous avons beaucoup aimé cette expédition d'une heure

en safari-train.

020 

Nous retournerons au Parc de Sainte-Croix,

il est vraiment magnifique !

021

https://parcsaintecroix.com/incontournables/expedition-sauvage