La migration des grues cendrées débute

en général autour de la mi-octobre.

Différentes vagues de migrations plus ou moins importantes

se succèdent jusqu'à la fin novembre.

06 

La France est un important pays d'accueil

pour les grues migratrices en halte

mais aussi pour les hivernantes. Les principaux sites fréquentés

par les grues sont la Lorraine (Meuse, Meurthe-et-Moselle, Moselle)

et la Champagne humide (Lac du Der et étangs périphériques,

Lacs de la Forêt d'Orient) pour le nord-est de la France,

le grand centre de la France (Cher, Nièvre, Indre, Allier),

la Gironde (Captieux) et les Landes (Arjuzanx) pour le sud-ouest.  

07

Chaque année, nous allons au lac du Der pour les admirer.

08

La grue cendrée est l'un des plus grands oiseaux d'Europe.

Une envergure de 2 m à 2,40 m pour un poids de 4 à 6 kg...

c'est un oiseau imposant.   

01 

Son nom de « cendrée » lui vient de sa couleur

à dominante grise, couleur cendre, relativement uniforme. 

02

Les grues transitant par la France nichent

essentiellement en Suède, Finlande,

Allemagne du Nord et Pologne.  

03

C'est une espèce protégée en France depuis 1967.

Sa vitesse de vol est de 40 à 80 km/h en moyenne.  

04 

Si les vents sont porteurs et puissants,

la grue se déplace à plus de 100 km/h.

Elle peut donc traverser la France en une journée.  

05 

En vol, la grue se distingue par sa silhouette en forme de « + »,

ses grandes pattes dépassant largement à l'arrière

et son cou est tendu.  

09 

Son cri est très caractéristique et ne peut être confondu.

C'est un « grou grou » qui lui a d'ailleurs donné son nom

dans bon nombre de pays.  

010

Les Grues cendrées se font parfois entendre

à plusieurs kilomètres.

Cet oiseau annonce la fin de l'été ou le retour du printemps

et nous fascine.

011

https://champagne-ardenne.lpo.fr/grue-cendree/pesentation-de-la-grue-cendree

Chaque année nous programmons une balade 

au lac du Der en octobre ou en novembre pour assister

au spectacle magnifique et extraordinaire de

la migration des grues cendrées.

Cette année, le 16 octobre, il faisait un temps superbe.

Dans la journée, les grues mangent dans les champs ...

Nous les avons admirées et photographiées

en prenant garde de ne pas les déranger ...

Le soir, elles s'envolent vers le lac du Der où 

elles se reposent et reprennent des forces ...

Elles ont un long voyage à faire ...

012

Et nous, sur la route de notre retour à la maison, 

nous avons fait une autre belle rencontre !

à bientôt pour d'autres jolies balades ...